Bibliographie 1: Les grands classiques de Maria Montessori

Quand on commence à découvrir la pédagogie de Maria Montessori, le meilleur moyen de s’informer reste quand même d’aller à la source et de consulter les écrits de Maria Montessori eux-mêmes. Néanmoins, ils ne sont pas tous d’accès facile et il est important de savoir quand et pour quel public ils ont été rédigés.

Voici donc une petite revue des principaux ouvrages de Maria Montessori, ceux que l’on peut mettre dans la catégorie des “Grands classiques”.

Ce livre de Maria Montessori est une publication posthume récente. Il s’agit de la transcription des conférences qu’elle a données lors de la formation Montessori à Londres en 1946, assurée par son fils Mario.

C’est une Maria Montessori très âgée mais très expérimentée qui prend la parole et qui s’exprime de manière puissante. Des concepts qu’elle a développés dans de précédents livres comme l’Hormè trouvent là une explication lumineuse.

Maria Montessori est souvent meilleure dans ses discours que dans ses écrits et ce livre me semble un incontournable pour avoir une vue générale sur tous les aspects du développement de l’enfant. Ils sont en effet tous abordés même si c’est la période 0-6 ans qui est la plus détaillée.

Bien que paru récemment, c’est un ouvrage facile d’accès et complet qui me paraît une très bonne entrée.

“L’Enfant” a été rédigé en 1936 pendant son séjour à Barcelone. C’est un livre très important pour entrer dans la philosophie de Maria Montessori, comprendre le développement de l’enfant et la posture de l’adulte qui en découle.

Ce livre a d’abord paru en France sous une version amputée de 11 chapitres mais la nouvelle traduction, nous donne enfin à lire l’ouvrage complet dans une langue bien plus vigoureuse et proche de l’original que la version précédente.

Vérifiez donc bien que vous avez la dernière version (sur fond vert) pour vous plonger dans ce livre plutôt facile d’accès et qui est une bonne introduction pour tous publics.

“La Découverte de l’enfant” constitue le 1er tome d’un ouvrage fondamental: “La Pédagogie Scientifique”. Ce premier tome paraît en 1909, seulement 2 ans après de le début de l’expérience de la Casa dei bambini à Rome.

Maria Montessori y rapporte la genèse de son expérimentation, son expérience avec les enfants déficients, ses inspirateurs et comment la méthode est née avec les enfants de la Casa dei bambini. C’est un livre qui s’adresse en priorité aux personnes qui souhaitent devenir éducateurs.

Bien que ne constituant pas un manuel de la pédagogie, la lecture de ce livre me paraît indispensable pour bien comprendre la genèse de la méthode et observer comment elle a pu évoluer entre les débuts et ce qui est maintenant fixé.

“L’éducation élémentaire” était autrefois publié sous le titre “Pédagogie scientifique T2” (qui est toujours son sous-titre). Ce livre consitue la 1ère partie de l’ouvrage paru en 1916 sous le titre “L’autoeducazione nelle scuole elementari” (“The advanced Montessori Method”).

Bien que plus difficile d’accès, ce tome devrait être un compagnon pour toutes les personnes qui travaillent avec les enfants dans une classe Montessori.

Ce livre nous permet de rentrer dans le quotidien du travail des enfants, de comprendre la notion de normalisation et d’affiner sa posture d’adulte.

Un livre à lire dans un second temps, au milieu d’une formation ou juste à la fin.

Ce dernier tome de la pédagogie scientifique est resté longtemps épuisé en France. Il s’agit de la 2ème partie du précédent qui se centre vraiment sur l’école élémentaire.

Ce livre constitue une source très intéressante pour comprendre certains matériels comme les boîtes de grammaire.

Néanmoins, ce livre rédigé en 1916 n’a pas fait l’objet d’une ré-écriture par Maria Montessori alors qu’entre 1935 et 1946, la pédagogie pour les 6-12 ans a profondément évolué pour devenir ce qu’on appelle maintenant “l’éducation cosmique”. Il ne peut donc pas servir en tant que tel pour se former à la pédagogie 6-12 ans et doit être lu à la lumière de l’évolution qui a suivi.

C’est donc un tome à réserver aux personnes formées en 6-12 ans.

Publié en 1948 en français, ce livre est absolument indispensable pour bien comprendre la différence entre les 3-6 ans et les 6-12 ans puis les adolescents et les étudiants et il est assez facile d’accès.

S’appuyant sur son expérience à Kodaïkanal, durant la Seconde Guerre Mondiale, il pose les bases de ce qu’est l’éducation cosmique et de la manière de travailler avec les 6-12 ans. Il me paraît indispensable à toute personne qui se forme en 6-12 ans.

La 2ème partie traite plus succinctement des adolescents et des étudiants mais les bases du programme collège/lycée y sont déjà bien présentes.

Ce livre présente la particularité, entre sa 1ère et 2ème partie, de nous donner un aperçu de ce que peut être l’éducation cosmique et nous montre comment amener les enfants à comprendre des éléments scientifiques habituellement étudiés bien plus tard.

Publié également en 1948 mais en anglais à Madras, ce livre s’appuie également sur l’expérience indienne de Maria et Mario pendant la guerre.

Livre beaucoup plus théorique que le précédent, il reste néanmoins indispensable, au moins pour ses 3 premiers chapitres quand on travaille avec des 6-12 ans et permet d’approfondir la notion d’éducation cosmique plus encore que dans “De l’Enfant à l’adolescent.”

La fin de l’ouvrage est une sorte de re-visite de l’Histoire du monde qui peut donner un avant-goût de ce qu’est un récit Montessorien.

A noter qu’on en trouve une version pdf accessible gratuitement sur le net.

Pour terminer cette revue des livres les plus importants de Maria Montessori, “L’esprit absorbant de l’enfant” publié en 1949.

Ce livre très important est assez difficile d’accès sur les 100 premières pages environ avec des notions médicales pas toujours simples puis il devient plus accessible.

Bien que difficile, il vaut la peine de s’y plonger quand on en a déjà lu d’autres et si possible, qu’on suit une formation.

Ce livre est vraiment très important pour tous ceux qui travaillent avec des 0-6 ans et présente des frises de développement très intéressantes.

La fin de l’ouvrage est consacrée à la posture de l’adulte ainsi qu’aux thèmes fondamentaux de la liberté, la discipline et les 3 niveaux d’obéissance.

Maria Montessori a publié de nombreux autres livres dont certains sont également très intéressants. Je vous en parlerai dans un prochain billet. En attendant, si vous souhaitez vous plonger dans la pédagogie de Maria Montessori, vous avez déjà un beau programme de lecture.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *